La construction de la caravane demanda 149 dimanches de travail. En effet, cette occupation était supplémentaire au métier qu’exerçait chacun (tôlier, maçon, cheminot ou électricien). Au final, la troupe disposa d’une caravane de 7 mètres de long pour se loger, de 3 remorques pour transporter le matériel, et de 4 camions AHS3 moteur 85 provenant d’une vente des domaines.

L’ensemble aux couleurs d’Orléans : jaune et rouge. L’abbé Lucet dessinera l’affiche. En 1950, la troupe fait l’acquisition d’un chapiteau provenant d’un cirque en faillite. Ils le meublèrent de bancs, chaises et gradins fabriqués par Hubert Meunier.

Fermer le menu