Le cirque renaît presque dix ans après ses premiers pas, vers 1956-1957, avec Les Camillos puis Les Cosonas, hommes volants. André Lavrat s’est installé en octobre 1956 au Domaine de la Tuilerie à Saran, lieu qui sera communément appelé « La Ferme » ou « Le Paradis ». Il y loge dans une caravane avec sa femme Simone et la sœur de celle-ci, Jeannette. Guy et Micheline Courtois, nouveaux venus dans la troupe, s’établissent en bord de la nationale 20. Jacky Pautrat les rejoint.

La caravane des épisodes précédents est restaurée et identifiée au nouveau nom de la troupe : Les Cosonas. Les finances proviennent de la vente de presses à paille construites pour l’entreprise Rousseau. Une voiture publicitaire est créée de toutes pièces au domaine de la Tuilerie à Saran. Jacques Meunier, alors enfant, en dessinera la première esquisse.

En 1957 André Lavrat et ses comparses confectionnent une structure métallique et achètent un tremplin élastique ou tremplin américain (le plus grand du monde !) qu’ils font venir des Etats-Unis pour réaliser des représentations de haute voltige : quadruple saut avant et arrière, triple saut arrière et fantaisies ahurissantes.

En 1958 Guy et Micheline Courtois achètent un chimpanzé provenant de Conakry. Ils le prénomment Jojo. Après le décès de celui-ci vers 1959 suite à une broncho-pneumonie, un nouveau chimpanzé fait son apparition dans la troupe : Baby, que les Courtois sont allés chercher à Saint-Jean Cap Ferrat en mars 1960. Il sera revendu à un zoo quand le cirque s’arrêtera.

La caravane est remise en route à travers la France. Guy Dechamps s’occupe de la publicité de la troupe. D’abord proposé en 1957 sur les plages de l’Atlantique et notamment à Les Boucholeurs où André Lavrat avait une maison, la troupe parcours ensuite la région Centre. Le spectacle est programmé à Montmorillon, Châteauroux, Déols (place Voltaire les 5-6 août 1958), Baudres (15 août 1958), puis à Tours pour trois jours. La troupe y restera trois semaines jusqu’au premier septembre 1958. S’enchainent ensuite les dates dont le Carré Saint-Vincent à Orléans le 16 septembre 1958.

La caravane du nouveau cirque Cosonas s’engage également sur les routes de Normandie lors de tournées en 1958 et 1959. En passant par Chartres et Dreux, les joyeux drilles proposeront leur spectacle à Fécamp, Le Havre, Saint-Aubin-sur-Mer, Le Tréport et Dieppe. L’un des spectacles phare est le numéro de tête-à-tête musical lors duquel Jacky Pautrat joue de la trompette à l’envers sur la tête de André Lavrat qui joue du saxophone sur l’air du Carnaval de Venise. Jacky Pautrat poursuivra ses numéros avec Manuel da Silva, un acrobate portugais à la réputation bien faite.

Fermer le menu