Arbre de Noël à l’école Gallouédec en décembre 1967

Bonsoir à toutes et à tous, En décembre 1967 (le19), à l’occasion des arbres de Noël, la Municipalité et plusieurs conseillers municipaux ont visité les diverses écoles maternelles. Au groupe Gallouédec, les édiles furent accueillis par Madame Joriot, Directrice, accompagnées de Mmes Picard et Chaillou, institutrices. Les 90 bambins de la Maternelle, avant de recevoir leurs jouets, chantèrent quelques rondes enfantines avec un ensemble touchant, n’hésitant pas à déclencher eux-mêmes les applaudissements de la Municipalité en frappant dans leurs mains. Les fillettes du Cours primaire vinrent aussi participer à cette petite séance récréative. Sources : ancien bulletin municipal Photo : République du centre Excellente soirée à vous, et à demain.

Continuer la lectureArbre de Noël à l’école Gallouédec en décembre 1967

Aujourd’hui, à l’approche de Noël, la ville gâte ses aînés, mais avant ?

Bonsoir à toutes et à tous, Ballotin de chocolats depuis longtemps, spectacle au cirque Gruss, mercredi après midi, à l’approche de Noël, la ville gâte ses aînés ! Mais, que se passait il autrefois au moment de Noël ?Nous avons voulu le savoir et avons recherché dans les anciens bulletins municipaux. Noël 2023 :Madame le maire, Vanessa Slimani, son premier adjoint, Olivier de la Fournière et Ghislaine Hurot, déléguée aux personne âgées, distribuaient récemment les boîtes de chocolats et de gâteaux aux personnes âgées des deux EHPAD abraysiens.Mercredi après-midi, les seniors de plus de 75 ans étaient tous invités au cirque Gruss pour un spectacle offert par la ville suivi de la distribution des ballotins de chocolats. Les temps changent ! Il y a 57 ans, pour Noël 1966, dans le numéro 4 de janvier 1968 de la revue municipale, on peut lire : « Le bureau d’Aide Sociale, poursuivant une heureuse initiative remontant maintenant à une dizaine d’années, a fait remettre la veille de Noël, au domicile des Anciens les plus défavorisés, un substantiel colis comprenant :- deux boîtes de sardines- un bon de viande de 20 francs- un paquet de pâtes- un fromage- un pot de confitures- une boîte de gâteaux- une tablette de chocolat- un sachet de bonbons- un kilo de sucre- des fruits- et une bouteille de vin.Cette année, 96 colis ont pu être confectionnés et distribués à la plus grande satisfaction des bénéficiaires, si l’on en juge par le nombre de messages de gratitude qui ont été adressés aux organisateurs ». Très bonne soirée à vous,et à demain. 

Continuer la lectureAujourd’hui, à l’approche de Noël, la ville gâte ses aînés, mais avant ?

Le Saint Loup

Bonsoir à toutes et à tous, 2023 : C’est l’année Saint Loup ! En effet, on se souvient que, dans le cadre du Jubilé Saint Loup, la Bastille Saint Loup avait ouvert ses portes exceptionnellement au public fin juin, pour une semaine de festivités. Nous apprenons dans la République du Centre (édition du 27 juillet 2023), que les Mariniers d’Orléans Métropole (MOM) ont construit un bateau dans leurs nouveaux locaux de la Pépinière d’Entreprises de Saint Jean de Braye. Ce fûtreau à coque d’acier recouvert de bois mesure dans les 6 mètres de long ; celui ci a été baptisé « Le Saint Loup », béni par le Père Julien, curé de la paroisse de Saint Jean de Braye et mis à l’eau mardi 25 juillet au niveau de la cale rouge du Quai du Châtelet à Orléans. Sources : La République du Centre - édition du 27 juillet 2023. Bonne soirée à vous,

Continuer la lectureLe Saint Loup

Saint Loup et son jubilé

Bonjour à toutes et à tous, Savez-vous qui était Saint Loup ? Saint-Loup Né en 573 de noble famille, au Château sis sur la colline près de la Loire. Après des études auprès de ses oncles, Evêques d’Orléans et d’Auxerre, en 609, il deviendra Evêque de Sens où il va mourir en 623. Au château, ses ancêtres vont édifier une chapelle pour y déposer les reliques du Saint Homme. Elles attirent de nombreux pèlerins. Des religieuses Bénédictines établiront un monastère qui prendra le nom de Saint-Loup. Il deviendra ensuite une abbaye royale. Par extension le quartier prendra le nom de Saint-Loup. Situé à la bifurcation de deux voies gallo-romaines, ce quartier ne fera que prospérer. Sources : Site de la ville de St Jean de Braye Bonne journée à vous. Bientôt le jubilé ! Plus d'infos : https://www.larep.fr/saint-jean-de-braye-45800/loisirs/son-et-lumiere-inedit-foire-merovingienne-et-reliques-le-jubile-de-saint-loup-a-saint-jean-de-braye-va-vous-en-mettre-plein-les-yeux_14322686/?fbclid=IwAR3oaO2RxozE1GCjSxat1KquVwytMpjA4jsPsurVa845dpKZYwTLLrtBZ9s

Continuer la lectureSaint Loup et son jubilé

Fêtes johanniques de mai 1947

Bonsoir à toutes et à tous, Fêtes johanniques à Orléans, hier soir, son et lumière sur la Cathédrale Sainte-Croix, set électro sur le parvis du théâtre…. En 1949, Roger, élève de la classe de M. Gobin, nous raconte : Le feu d’artifice Le soir de la fête de Jeanne d’Arc, maman nous emmena, ma sœur et moi, voir le feu d’artifice tiré au-dessus de la Loire. Vers neuf heures, nous nous installions sur le quai Cypierre, au bord de l’eau. Après une longue attente, nous voyons les premières fusées monter dans le ciel. Elles laissent de longues traînées rouges. Puis ce sont des fusées bleues, rouges, vertes..qui s’élèvent et s’épanouissent en bouquets d’étincelles. Bientôt, nous pouvons admirer divers tableaux montrant la vie de Jeanne d’Arc : - Jeanne la bergère, - Jeanne avec son étendard, puis avec son étendard et le drapeau tricolore, - enfin Jeanne debout sur son bûcher. Chaque tableau est encadré par des fusées multicolores, qui éclatent en formant des cascades, des tourniquets, des araignées. Ce feu d’artifice se termine par un magnifique bouquet de toutes couleurs. Quand nous sommes rentrés à la maison, nous étions contents, non seulement d’avoir vu ce très beau feu d’artifice mais aussi d’avoir entendu d’éclatantes sonneries de cors. Texte de Roger Truillet Sources : En grappillant - revue mensuelle de la coopérative scolaire - École publique de garçons de la mairie - St Jean de Braye - Loiret - 3ème année - numéro 18 - Mai 1949. Photo : Ville d’Orléans - Fêtes de 2023 Excellente soirée à vous, et à demain. 7 mai 2023

Continuer la lectureFêtes johanniques de mai 1947

Jeanne d’Arc – 2 –

Bonsoir à toutes et à tous, Jeanne d’Arc a livré son premier combat et a remporté sa première victoire à Saint Jean de Braye. Aussi, François Marchand, auteur abraysien, a écrit dans l’un de ses livres : « Saint Jean de Braye devrait figurer en bonne place dans l’Histoire de France ». Afin d’honorer « Jeanne la Lorraine », c’est le 27 février 1961, que le Conseil Municipal de notre commune donna le nom de Jeanne d’Arc à la rue autrefois appelée « Rue Basse ». Elle commence rue des Châtaigniers et se termine Avenue Louis Joseph Soulas. A l’occasion des fêtes du 500ème anniversaire, le maire Louis Gallouédec et son équipe municipale ont inauguré le monument de la Place Saint Loup le 4 mai 1929. Chaque année, le 1er mai, avant la traversée de la Loire, la jeune fille qui incarne Jeanne d’Arc et ses pages, sont accueillis au port Saint Loup par le maire de Saint Jean de Braye et les élus abraysiens. Demain, 1er Mai 2023, Madame le Maire, Vanessa Slimani, accueillera donc Clairvie Quesne, lycéenne de 16 ans qui figurera Jeanne. Très bonne soirée à vous, et à demain. Sources : Livre de François Marchand CPA : collection G. Creusillet Photos : ChR Inauguration du monument en 1929 Monument aujourd'hui Monument aujourd'hui

Continuer la lectureJeanne d’Arc – 2 –

Jeanne d’Arc – 1 –

Bonsoir à toutes et à tous, Bientôt les fêtes de Jeanne d’Arc à Orléans et la chevauchée du 1er mai. Le départ de la chevauchée est donné à 10h, place du Martroi avant de relier le Port Saint Loup autour de 11h45, puis la traversée de la Loire. Ces fêtes se tiendront pour leur 594e édition du 29 avril au 8 mai 2023. Mais, savez-vous que Jeanne d’Arc a séjourné à Chécy puis à Saint Jean de Braye ? Jeanne d’Arc, née en 1412 à Domrémy (village situé dans les Vosges) est une jeune fille issue d’une famille de laboureurs aisés de Lorraine. Elle dit entendre des voix qui lui demandent de se rendre auprès de Charles VII, fils du roi de France écarté du pouvoir au profit d’un roi anglais, et de l’emmener à Reims pour qu’il y soit sacré. Elle sera nommée chef de l’armée pour « bouter hors de France les anglais » qui ont investi indûment le royaume de France et le duché d’Orléans alors que le Duc Charles d’Orléans a été fait prisonnier en Octobre 1415 à la bataille d’Azincourt. A son retour de Chinon, elle franchit la Loire en vis à vis de Chécy, et se rend au Château de Reuilly. Le 29 Avril 1429, elle traverse Saint-Jean de Braye. Elle se serait arrêtée dit-on à la Fosse Belaude pour se reposer, avant d’entrer à Orléans vers 8H00 du soir où l’accueille une foule impatiente. Le 4 Mai, Jeanne d’Arc avec ses compagnons d’armes, La Hire, Xaintrailles, Dunois et ses troupes reprendront la Bastille Saint-Loup que les Anglais avaient fortifiée dès le mois d’Octobre 1428. Par la suite, les choses tournent au drame….. Jeanne d’Arc est brûlée vive à Rouen le 30 mai 1431. Excellente soirée et à demain. Sources : Site de la ville de Saint Jean de Braye et livre « 100 héroïnes…

Continuer la lectureJeanne d’Arc – 1 –