Née le 14 octobre 1940 à Lanarvily (Finistère)

Marie-Claire Leroy au Maroc en 2005.

Son Histoire

En 1953, à l’âge de 13 ans, Marie-Claire a quitté son Finistère natal pour rejoindre le Juvénat des Sœurs du Sacré Cœur à St Jacut des Pins, dans le Morbihan. C’est là qu’elle a effectué ses études secondaires avant d’investir d’autres études de 1962 à 1966 au cours desquelles, passionnée de tout, elle a développé ses aptitudes en plusieurs domaines : poésie, musique, tout un vaste champ culturel et scientifique.
Devenue enseignante, d’abord institutrice en 1961 à St Jacut les Pins, puis professeur à l’École Apostolique de 1967 à 1969 (et au CEFR de 1969 à 1976 à St Jacut Les pins), ensuite à Vannes au collège Saint Paul, Marie-Claire a été une grande pédagogue. Elle a réussi à conjuguer intelligence et cœur tout au long de sa vie. Elle a su mettre ses dons au service des jeunes qui lui ont été confiées dans différents collèges et lycées en France ainsi qu’au Cameroun où elle a vécu de 1978 à 1990. Partout, elle a enseigné avec rigueur et fermeté mais aussi avec respect et bonté, soucieuse de la réussite de son prochain et de soutenir le plus faible.
De retour en France, Marie-Claire a voulu continuer à vivre en solidarité avec les plus démunis. Elle a terminé son engagement professionnel en Seine et Marne en 1994 avant de s’accorder une année sabbatique qu’elle a consacrée à l’approfondissement de son enseignement biblique à Bruxelles. Fort de ce nouveau bagage, elle a participé à la fondation de la communauté d’Orléans en 1995.

Marie Claire Le Roy arrive dans le quartier de l’Argonne en 1995

C’est dans cet état d’esprit altruiste et sans faille que Marie-Claire a poursuivi son action au sein du quartier de l’Argonne de 1995 à 2004 à l’AJLA. Elle a ainsi œuvré durant toutes ces années au côté des familles de l’AJLA, dans le cadre de leurs différentes missions : accompagner les familles en grande difficulté, les soutenir dans leurs missions éducatives et sortir les jeunes, en dérive, de la rue pour leur apporter l’aide nécessaire à une réussite sociale. Elle a su porter les valeurs d’entraide, de partage et de solidarité au profit de toutes les communautés confondues…
Marie-Claire a contribué, sans relâche, à la promotion de la famille pour en faire le premier pôle de socialisation. Elle a travaillé à prévenir le décrochage scolaire et à réconcilier les jeunes avec l’éducation au travers différentes actions qu’elle a menées. Elle a mis ses compétences, de professeure de mathématiques, au service de tous tant dans le collectif que dans l’accompagnement individuel des jeunes et des moins jeunes. Sa joie de vivre, son sourire, sa patience et sa pédagogie donnaient aux autres la force de continuer le chemin, même quand celui-ci était rude. On imagine facilement le prix de sa vertu… Elle rejoindra la commune de Trappes en 2005, laissant derrière elle un souvenir immuable auprès des habitants du quartier de l’Argonne. Marie-Claire est décédée le 26 décembre 2011. Elle restera, pour tous, une belle leçon de vie.

Perpétuer l’exemplarité, les valeurs de l’association et la mémoire de Marie-Claire Le Roy

En 2019, sous l’impulsion du Président et du conseil d’administration de l’association, les jeunes et les familles de l’AJLA proposent à la municipalité orléanaises de donner le nom d’ »Espace social Marie-Claire-Le-Roy » au nouveau bâtiment de l’association. Ce souhait exprime tout l’attachement des jeunes du quartier aux valeurs véhiculées et au travail réalisé, à leur côté, par la religieuse. C’est dans ce contexte, après validation de la ville, que « L’espace Social Marie-Claire-Le-Roy » ouvrait ses portes en Septembre 2019.

Œuvrons Tous Ensemble.

Éléments transmis par F. Benhalla, Président de l’AJLA.