La Chandeleur

Bonsoir à toutes et à tous, Aujourd'hui c'est la Chandeleur ! Régalez vous avec des crêpes au sucre, à la confiture, crème de marrons, Nutella, ..... vous avez le choix, choisissez les comme vous les aimez ! Nous reprenons ce soir, un texte, écrit dans un journal scolaire de 1949, intitulé : Les crêpes Le jour de la Chandeleur, comme tous les ans, papa a fait des crêpes. Quand j’arrivai de l’école, je le trouvai entrain de tourner la pâte dans une grande terrine jaune. Ma grand-mère avait cassé du petit bois et l’avait mis dans la cuisinière; au bout de quelques instants, un bon feu ronfla. Puis, papa posa la plus petite poêle sur le feu et en graissa le fond et les bords avec un morceau de lard quand elle fut bien chaude. Ensuite, avec la louche, il y versa un peu de pâte liquide. Aussitôt, un faible grésillement se fit entendre et une fumée bleuâtre se dégagea de sous la crêpe. Celle-ci s’enfla et prit une belle couleur jaunâtre : une odeur appétissante se répartit dans la cuisine. Et papa, avec sa dextérité habituelle décolla et fit sauter la crêpe. Il en fit une trentaine et me dit : « Veux-tu retourner la dernière ? ». « Je le veux bien ». Et, sans perdre un instant, je saisis la poêle, la secoua un peu pour décoller la crêpe, et d’une brusque poussée du poignet, je la fis sauter. Mais, oh ! Malheur, elle retomba dans le feu. Ma grand-mère et papa se moquèrent de moi en riant de ma maladresse. En me voyant embarrassé, Papa me vint en aide : il ferma le dessous de la cuisinière et rangea la poêle. Et je restai tout penaud de ce petit accident. Au dîner, j’avais déjà oublié et je me suis bien régalé. Texte…

Continuer la lectureLa Chandeleur

Le sport corporatif en 1976

Bonsoir à toutes et à tous, Aujourd’hui, et pour finir, évoquons : Le sport corporatif en 1976 Depuis quelques années le sport a pris au sein des sociétés corporatives un essor considérable à l’instigation dans la presque totalité des cas des comités d’entreprises et avec l’aide financière de leurs firmes. Ces activités sportives qui entrent dans le cadre de l’organisation des loisirs se multiplient et s’intensifient. Elles attirent un nombre toujours croissant de pratiquants. La gamme des sports est variée. Il apparaît que le football , en premier lieu et de loin, puis le handball, le volley-ball, le tennis et les boules aient la faveur du plus grand nombre. Le tir, l’équitation, le bowling et même la plongée sous-marine ont des adeptes. UNELEC, Dior, le Crédit Agricole, la CIPS, la CGMS, Kongskidle, Suizer-Siriex, Desforges, Gimonet comptent plusieurs centaines de membres actifs. N’oublions pas nos sapeurs-pompiers, toujours sur la brèche, et qu’on peut voir figurer aux premières places dans les parcours sportifs aussi bien qu’en cross, indépendamment de ceux qui y ajoutent la natation. Excellente soirée à vous, et à demain Sources : Bulletin Municipal de 1976 - texte et photo ------------------------- Année 1976

Continuer la lectureLe sport corporatif en 1976

L’école d’autrefois – Prunay-le-Gillon (28)

Bonsoir à toutes et à tous, Originaire de Prunay le Gillon en Eure et Loir, j’ai toujours plaisir à lire le bulletin municipal annuel du village où j’ai vécu jusqu’à mes 20 ans. J’y ai découvert un texte sur « l’école d’autrefois » écrit par des Prunay-Gilloniennes âgées que je pense avoir à peu près identifiées. Chantal Richer. Voici cette page d’histoire : « Dis, mamie ! c’était comment l’école avant ? » Ils ont six ans et ils sortent de l’école, une école aujourd’hui entièrement rénovée, dotée d’équipements informatiques…..Dans la cour, des jeux pour petits et grands. Cette année, on a accueilli des poules ! « Avant ? Tu veux dire quand j’étais petite, dans les années40, 50 ? ». « Oui ! Raconte nous ». A l’époque, il y avait deux écoles, celle des garçons, derrière la mairie, et celle des filles, dans la grande rue, c’est la vôtre aujourd’hui….. Dans chaque école, il y avait deux classes, à plusieurs niveaux : l’une pour le CP, CE1, CE2 et l’autre pour le CM1, CM2, Certificat d’étude 1 et 2. Je crois qu’il y avait une garderie pour les tout-petits….. Comment on s’y rendait ? À pied, bien sûr ! Pour les enfants des hameaux, c’était parfois pénible, surtout l’hiver ! A midi, on nous distribuait de la soupe. Une dame la préparait sur place avec les légumes apportés par les parents…….une soupe bio ! La cantine ? Il n’y en avait pas …..chacun apportait son casse-croûte ! En classe, les blouses étaient obligatoires, grises ou noires…….Gare aux mains sales ! Aux taches d’encre. Être propre était un devoir ! Tous les jours, nos mains étaient inspectées ! La journée commençait par la leçon de morale ; ah ! La morale ! Une phrase très grave, très importants était écrite au tableau. Pour devenir plus tard un bon citoyen : il fallait l’apprendre par cœur ! Et elle changeait tous les jours !…. Et la « Marseillaise » !, il fallait aussi la savoir par cœur ! La chanter était…

Continuer la lectureL’école d’autrefois – Prunay-le-Gillon (28)

Notre page Facebook a 3 ans aujourd’hui !

Bonsoir à toutes et à tous, Notre page fête aujourd’hui son 3ème anniversaire ! Une publication chaque soir, à quelques exceptions néanmoins, des informations historiques, des cartes postales et photos anciennes, et 613 abonnés aujourd’hui. Continuez à commenter, et n’hésitez pas à inviter vos collègues, vos voisins et amis à découvrir notre page et à s’y abonner eux aussi. Merci Cet après-midi, nous étions dix-sept au foyer de la maison Champilou pour la présentation du diaporama commenté sur « Les passeurs de Loire à Saint Jean de Braye ».Une nouvelle présentation est prévue au foyer Marie-Claire et Claude Chavaneau le lundi 27 février à partir de 14h30. Venez nombreux ! Excellente soirée à vous, et à demain. Nous étions 17

Continuer la lectureNotre page Facebook a 3 ans aujourd’hui !

M. Francis Oliver, instituteur à l’école Jean Zay

Bonsoir à toutes et à tous, Suite à notre publication du 4 janvier 2023 concernant les souvenirs de M. Claude Bourdier et les journaux scolaires des années 1947/48/49, Madame Chantal Sarradin, correspondante de la République du Centre pour St Jean de Braye, a rendu visite à M. Francis Olivier, instituteur retraité, qui lui a exposé la méthode Freinet. Puis, quelque temps après, un après-midi, nous avons avec elle rencontré Messieurs Yves Dauboin et Guy Germain, anciens élèves. Un bon moment ! Un article a été écrit par la République du Centre et publié aujourd'hui : dimanche 29 janvier 2023. Vous pouvez le lire ci-dessous. Bonne soirée à vous et à demain. Photo : La classe de M. Oliver dans les années 1960 à SJDB La république du centre du 29 janvier 2023 La classe de M. Oliver dans les années 60

Continuer la lectureM. Francis Oliver, instituteur à l’école Jean Zay

Les autres sociétés sportives et le sport scolaire en 1976

Bonsoir à toutes et à tous, Après la SMOC, évoquons ce soir : Les autres sociétés sportives (1) et le sport scolaire (2) en 1976 1) D’autres sociétés font preuve également d’activités dans diverses disciplines sportives. Est-il besoin de présenter le « Réveil des Tamaris », une des plus anciennes associations de la commune, que préside actuellement M. Jean Charret, et qui fait état de 260 pratiquants en gymnastique, danse et tennis de table. Ambert-Omnisports est tout autant connu. Il déploie un éventail très varié de sports : football, tennis, judo, bowling, ball-trap, boules, totalisant 459 participants. M. Lucien Piault qui préside aux destinées de la Société scolaire de tir est un animateur au dévouement sans limite. Il anime un groupe d’une quarantaine de tireurs très assidus. 2) Une tête bien faîte sur un corps sain : la formule sert de leit-motiv à la formation de la jeunesse. Elle ne trouve pas toujours sa pleine application dans les établissements scolaires faute, soit d’un encadrement suffisant, soit par manque d’équipements ou de moyens financiers. On connaît les revendications des professeurs d’éducation physique. Nous n’y reviendrons pas. Mais, avec les moyens dont ils disposent, ceux-ci obtiennent néanmoins des résultats scolaires appréciables, même excellents. C’est le cas des Associations sportives du CES Saint-Exupéry, du CES Pierre de Coubertin, et du CET du bâtiment dont le palmarès est élogieux en particulier en sports collectifs, cross-country et athlétisme. Le but poursuivi n’est pas, comme on pourrait le croire, de vaincre à tout prix et de « sortir des champions ». Mais en sport , la compétition constitue le moteur de l’émulation, la source de l’exemple, elle prépare par les qualités de courage,et de persévérance qu’elle exige à affronter les difficultés de la vie. Très bonne soirée, et à bientôt pour le sport corporatif Sources : BM 1976 Photos : source inconnue et années ?? Ambert Omnisports : équipe de…

Continuer la lectureLes autres sociétés sportives et le sport scolaire en 1976

La SMOC – 4 –

Bonsoir à toutes et à tous, 1976 - SMOC et Sports (suite) Bon œil, sang froid et excellents réflexes : c’est ce que l’on cultive dans les disciplines du tir et des boules. Deux sections, elles aussi florissantes dans lesquelles les jeunes - mais oui ! - côtoient les anciens dans des affrontements pacifiques… et glanent des lauriers et des coupes au fils des tournois et des championnats. Avec l’ouverture en cours d’année du nouveau stand de Villeserin, les tireurs bénéficient d’un équipement de tout premier ordre qui facilite leur entraînement et permet l’organisation de compétitions. « Pour mieux vivre : la gymnastique volontaire pour tous ». C’est le slogan adopté par les adeptes de la culture physique à tout âge. Il correspond à des motivations dont le bien fondé ne saurait être mis en doute. 75 hommes et femmes suivent actuellement les séances données le mardi et le jeudi au gymnase Jean Zay. (près de la caserne des pompiers) et le vendredi au gymnase du CET - 131, rue du Capitaine Jean. 1975 a été marquée par l’ouverture de deux courts en quick dans l’enceinte du terrain de sport de plein air de la rue de la République. Cette réalisation a donné une vigoureuse impulsion à la section de tennis de la SMOC. De 53 le nombre des pratiquants est passé à 81. Il devrait atteindre 100 ou 120 au printemps prochain. Excellente soirée à vous, et à demain pour les autres sociétés sportives et le sport scolaire en 1976. Equipe 1ère de football - 1976 -

Continuer la lectureLa SMOC – 4 –

La SMOC – 3 –

Bonsoir à toutes et à tous, 1976 - SMOC et Sports De nombreuses sociétés et sections sportives se partagent à Saint Jean de Braye les adeptes des exercices physiques dans la variété des disciplines sportives. Il existe dans notre commune un Office municipal des sports chapeautant l’ensemble des organisations et servant de centre coordinateur. Son rôle est d’une utilité incontestable. Cet organisme est présidé par M. Raymond Grammont. Dix sections au sein de la SMOC : Voilà un peu plus de deux ans qu’a été créée la SMOC concrétisant sous cette appellation la fusion de l’Amicale des anciens élèves, la Société de tir « l’Avenir », l’amicale Boules et l’Union des Joutes de Saint Loup. Elle réunit maintenant en son sein, sous la présidence de M. Germain, conseiller municipal, une dizaine de sections toutes aussi dynamiques, toutes en essor constant, ayant à leur tête des dirigeants conscients de leur responsabilité et ouverts aux initiatives. Soit au total 800 pratiquants et licenciés. Avec 172 joueurs opérant dans 11 équipes dont 9 de jeunes, la section de football détient le record du nombre. Ses équipes minimes, cadets, juniors et seniors se comportent honorablement dans les compétitions, certains joueurs atteignent même un niveau flatteur les désignant à l’attention des milieux sportifs. Discipline collective jouissant également de la faveur des jeunes et des moins jeunes : le basket-ball. Cette section comprend 80 pratiquants dans une dizaine d’équipes masculines et féminines. Leur palmarès est élogieux. L’attrait qu’exercent depuis plusieurs années sur les jeunes les sports « martiaux » a fait croître rapidement les effectifs des sections de judo et de karaté où de maîtres compétents enseignent leur art avec beaucoup d’efficacité et de persuasion. On y cultive le corps et la volonté dans la meilleure des ambiances. Les ceintures changent de couleur et les plus doués obtiennent des qualifications de haut niveau quand ce ne sont pas…

Continuer la lectureLa SMOC – 3 –

La SMOC (Société Municipale Omnisports et Culturelle) – 2 –

Bonsoir à toutes et à tous, Revenons ce soir aux différents sports : Janvier 1974 : 700 sportifs dans les huit sections de la SMOC Près de 700 adhérents arborent cette année les couleurs jaune et rouge de la Société municipale omnisports et culturelle de Saint Jean de Braye (SMOC), sections sportives seulement. La progression fulgurante des effectifs en une année d’existence de la SMOC prouve, s’il en était besoin, que la jeunesse sportive se réveille dans notre commune. Encore convient-il de noter que, faute de locaux, les responsables doivent refuser parfois des postulants. C’est le cas en particulier pour le tennis et le tir. Certes la municipalité a fait beaucoup depuis deux ans mais le retard était trop grand et il faut une grande patience et un véritables esprit sportif pour concilier les désirs et laisser à chacun un petit coin du gymnase Saint Saint-Exupéry, le seul que possède Saint Jean de Braye. Sur le plan des performances, la saison 1972/73 s’est néanmoins révélée bonne dans la plupart des disciplines. Nous les passons brièvement en revue par ordre alphabétique. Basket : l’équipe junior filles n’a pas été loin de la finale de la Coupe de France. Boules : de même, la section a remporté bon nombre de trophées. Football : il convient de féliciter ses 150 poussins, pupilles, et minimes qui figurent tous en tête des classements ainsi que l’équipe seniors qui monte d’une division. Gymnastique volontaire : elle, n’a pas de palmarès mais la croissance de son effectif est fort encourageant. Judo : début prometteur, une quarantaine de pratiquants ont commencé voici deux mois les premières pirouettes sur l’excellent tatami mis à leur disposition. Souhaitons leur beaucoup de ceintures. Karaté : la section s’est particulièrement distinguée. En moins d’une année, elle a glané quantité de coupes, de tournois et de qualifications à un très haut niveau. Restent les deux parents pauvres…

Continuer la lectureLa SMOC (Société Municipale Omnisports et Culturelle) – 2 –

Jean et Alice Pelletier – Un couple dans la Résistance et la Déportation – 2 –

Bonsoir à toutes et à tous, Suite à nos deux dernières publications, concernant Jean et Alice Pelletier, résistants, nous pensons que le court texte du monument vous incite à en savoir plus sur leur destin.  Ce sera l'objet de la conférence du 4 février prochain,  donnée par Georges Joumas, abraysien, docteur en histoire contemporaine et de son livre sorti dernièrement aux Éditions Corsaire et intitulé :  Jean et Alice Pelletier, un couple dans la Résistance et la Déportation. Nous vous attendons nombreux ! Bonne soirée et à demain INVITATION Couverture du livre

Continuer la lectureJean et Alice Pelletier – Un couple dans la Résistance et la Déportation – 2 –