Édition de timbres prestige

AMAE innove avec ces timbres "prestige" qui raviront les collectionneurs/philatélistes ou les amoureux du quartier Est d'Orléans. Livret de 4 timbres prioritaires vendu 10 €. Retrait de votre commande chez Marion Coiffure au 15 rue de Reims (Orléans) de 9h à 12h et de 14h à 18h30, sauf les dimanche, lundi et jeudi après-midi. 02 38 86 32 28

Continuer la lectureÉdition de timbres prestige

Parc du Vallon St Loup – Les orchidées sauvages

Bonsoir à toutes et à tous, Ce soir, et grâce à l'Association du Vallon Saint Loup et ses abords, nous allons vous parler exceptionnellement du Patrimoine Naturel et plus particulièrement des orchidées sauvages. En effet, suite à une demande de cette l'association, le service des espaces verts de la ville de Saint Jean de Braye a différé la tonte dans le parc afin de permettre à tous de profiter de la floraison des orchidées. Certaines sont en fleurs actuellement, alors n'hésitez pas à venir les voir sur place, c'est un vrai plaisir ! Photos de D. Robin Excellente soirée à tous et à demain. Photos et texte D. Robin Photos et texte D. Robin

Continuer la lectureParc du Vallon St Loup – Les orchidées sauvages

Monsieur René PELLETIER

Bonsoir à toutes et à tous, Après Bernard Cognet la semaine dernière, parlons ce soir de René Pelletier : Né le 12 septembre 1922 à Orléans, René Pelletier, ancien résistant, dernier rescapé abraysien de la déportation du camp de concentration de Mauthausen, nous a quittés le 28 août 2019. Un lourd passé qu'il a vécu, durant la période de 1943 à 1945, qu'il a choisi de raconter dans un petit fascicule « afin de ne plus voir ce que j'ai vu, et surtout que ceux qui viendront après moi, n'oublient pas ce qui s'est passé dans les camps nazis », a-t-il paraphé dans un livre de mémoires, édité en septembre 2018 par la ville de Saint-Jean-de-Braye. "Ma déportation" , raconte l'enfer de ce qu'il a vécuUn ouvrage broché, dont un exemplaire dédicacé par (l'ancien maire) David Thiberge lui a été remis, à l'occasion d'une émouvante cérémonie, le samedi soir 15 septembre 2018, à la mairie, salle du Conseil Municipal.Un événement présidé par Olivier de La Fournière, alors adjoint à la jeunesse, la petite enfance et aux personnes âgées, qui n'a pas manqué d'accompagner son geste, par un bel hommage, en présence de ses proches et de ses amis. Tout juste âgé de 96 ans, René Pelletier a exprimé sa gratitude et rappelé qu'il avait attendu presque 25 ans avant de raconter, à ses enfants et petits enfants, l'enfer qu'il a vécu.Un recueil de 75 pages intitulé "Ma déportation", tiré à 1.000 exemplaires, est depuis disponible dans les établissements scolaires de la ville, ainsi qu'à la médiathèque de la commune. Sources : la république du centre - numéros de REGARDS, le magazine municipal de St Jean de Braye - Photos France Bleu - Ville de St Jean de Braye. Bonne soirée et à demain.

Continuer la lectureMonsieur René PELLETIER

Monsieur René CASSIN

Bonsoir à toutes et à tous, Comme nous vous le disions hier soir, c'est après la cérémonie du 11 novembre 1988 à St Jean de Braye, qu'a eu lieu l'inauguration de la rue René Cassin, à proximité de la Résidence de la Haute Croix. A l'occasion de ces cérémonies, la ville avait invité Madame René Cassin dont nous avons parlé hier soir, et Monsieur Léopold Moreau, Président d'honneur à la Fédération des combattants et prisonniers de guerre et des combattants d'Algérie, Tunisie, Maroc. - "Une rue René Cassin est tout un symbole, elle porte le nom d'un des hommes qui a fait le plus pour que vive la France, pour que la dignité et l'identité des hommes soient totalement respectées". Léopold Moreau souhaite de plus "que le nom de René Cassin demeure toujours présent, que sa vie, que son œuvre servent d'exemple à tous ceux qui sont épris de pain, de liberté et de justice". Il rappelle aussi que, il y a un peu plus d'un an, le 5 octobre 1987, René Cassin prenait sa place au Panthéon. René Cassin, né en 1887, mort en 1976, est originaire d'une famille juive. Docteur en droit, il commence par l'enseignement. Pendant la Seconde Guerre, il participe activement à la Résistance. Après la guerre, il milite pour que l'Unesco fixe son siège à Paris et représente la France à l'ONU. Il est un des inspirateurs et des rédacteurs de la Déclaration universelle des droits de l'homme avec Eleanor Roosevelt. Il a ajouté à la déclaration de 1793, dans le premier article, la notion de "dignité", "tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits". Le 19 juin 1940, il embarque pour Plymouth rejoindre le Général de Gaulle. Il participe à l'élaboration de la Constitution de la Vème république et reçoit en 1968 le prix Nobel…

Continuer la lectureMonsieur René CASSIN

Madame Ghislaine CASSIN

Bonsoir à toutes et à tous, Hier soir, nous vous demandions d'identifier la femme, à droite sur la photo, près du député-maire de l'époque, Monsieur Jean-Pierre Lapaire et vous demandions également la raison pour laquelle elle se trouvait ici, ce jour là. Voici donc les bonnes réponses : Cette personne se nomme Ghislaine CASSIN, épouse de René CASSIN.Ce jour-là, la ville de Saint Jean de Braye avait invité Madame Cassin à l'occasion de l'inauguration de la rue René Cassin, qui eut lieu devant les actuelles Salles Cassin, après la cérémonie du 11 novembre 1988.Pour mémoire, la bibliothèque municipale était installée à cet endroit avant la construction de la médiathèque. Nous consacrerons la publication de ce soir à Madame Cassin uniquement, et nous vous parlerons seulement demain soir de René Cassin, son mari. Madame G. Cassin rejoint son époux à Londres dès 1940.C'est dans la lutte que sont nées ses convictions sur les droits de l'homme.Elle fera partie très tôt des fonctionnaires de l'UNESCO et sera une des cofondatrices du "Courrier de l'Unesco".A Saint Jean de Braye, elle s'est déclarée fière d'inaugurer une rue portant le nom illustre de son époux et satisfaite de constater que la lutte pour le respect des droits de l'homme continue à revêtir une importance capitale.Elle regrette cependant qu'aujourd'hui les droits de l'homme soient encore bafoués dans de nombreux pays et souligne que le respect des droits de l'homme commence par l'éducation des enfants. Belle soirée à vous, et à demain.Sources : République du Centre-Ouest du lundi 14/11/1988 Inauguration de la rue René Cassin - La Rep

Continuer la lectureMadame Ghislaine CASSIN

Question du 20 mai 2022

Bonsoir à toutes et à tous, Revenons à la photo de la cérémonie du 11 novembre 1988 à Saint Jean de Braye, (sources Mairie). On peut y voir : M. Bernard Cognet (2ème à gauche), M. Jean-Pierre Lapaire que l'on reconnaît avec son écharpe de maire, et à côté de lui : une femme, une seule femme parmi tous ces hommes ! Dites nous qui est cette personne ? Et pourquoi a t elle été invitée ? Nous attendons vos réponses et vous souhaitons une excellente soirée, et un bon week-end à demain. Qui est cette femme ? Et pourquoi a t elle été invitée ?

Continuer la lectureQuestion du 20 mai 2022

Bernard COGNET – 2 –

Bonsoir à toutes et à tous, Hier soir, nous vous avons présenté Bernard Cognet, adjoint au maire de Saint Jean de Braye : Marcel Joriot, de 1971 à 1979, en charge de l'administration générale, du sport, des loisirs, de la culture, et des fêtes. Bernard Cognet, ancien résistant, a désormais une rue qui porte son nom depuis le samedi 30 janvier 2016, au cœur de l'écoquartier du Clos du hameau. Dans son livre, il a raconté sa vie politique et sa déportation.Ce soir, et au travers de cette coupure de presse (la république du centre du 05/11/1990), vous pourrez découvrir son témoignage. Excellente soirée,et bon week-end à vous.à demain. la république du centre du 05/11/1990

Continuer la lectureBernard COGNET – 2 –