Saint Jean de Braye, de Bionne à l’Orbette – Diaporama le 9 avril

L’Association pour la Mémoire et l’Animation de l’Est d’Orléans (AMAE) et le groupe Mémoire et Patrimoine du Comité des Sages de Saint Jean de Braye vous convient le 9 avril 2024 à 19h à l'Argonaute à la projection d’un diaporama : "Saint Jean de Braye, de Bionne à l’Orbette". Ce diaporama sera présenté par Jean-Jacques Richer, Gérard Creusillet et Yvon Cogulet. Le diaporama sera proposé en suivant la route de Gien depuis le carrefour Combleux/Boigny, voisin du pont de Bionne et en terminant dans le secteur de l'Orbette. Il empruntera l'avenue Pierre et Marie Curie, l'avenue Joseph Soulas, l'avenue Charles Péguy, et enfin la rue du faubourg de Bourgogne. Ce diaporama est construit sur la base de cartes postales anciennes de la collection de G. Creusillet et de photographies récentes. Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles (jauge à 150 personnes).

Continuer la lectureSaint Jean de Braye, de Bionne à l’Orbette – Diaporama le 9 avril

Les Ateliers d’Orléans – remise de médaille du travail en 1952

Bonsoir à toutes et à tous, Suite aux questions et à la photo publiées hier, voici donc les réponses : C'est une photographie des membres du personnel des Ateliers d'Orléans (de la rue d'Ambert), posant à la Villa Régina, le 5 janvier 1952 à l'occasion de la remise de la médaille du travail (25 ans de service dans l'entreprise) à Monsieur Guilbert. (Sources AD45 + photo du personnel). Au 54 rue de Bellebat à Orléans, se trouvait la villa Régina. Comme à la villa Sébastopol, il s'y tenait des banquets, des bals, et des réunions d'associations. Plus d'informations avec AMAE, association amie de notre groupe : https://amae.eu/index.php/les-batiments-remarquables/villa-regina/ Enfin, sur cette photographie, de nombreux hommes et une seule femme (sans doute une infirmière, ou la personne chargée de s'occuper des enfants du personnel à la crèche). En effet, en 1952, on trouvait peu de femmes dans les entreprises, les banques, etc.... Encore début 1969, et notamment à la Caisse d'Epargne, on comptait les femmes sur les doigts de la main !! Heureusement, les temps ont changés ! Excellente soirée à vous, Photo de la villa Régina, avant sa destruction en 2022 : AMAE - Luc Lordet.

Continuer la lectureLes Ateliers d’Orléans – remise de médaille du travail en 1952

La guerre de 1870 à Saint Jean de Braye – 2 –

Bonsoir à toutes et à tous, Vous êtes nombreux à avoir pris connaissance de notre publication d'hier soir : La guerre de 1870 à Saint Jean de Braye. Aussi, et afin de vous donner plus d'informations, nous vous transmettons ce soir : - un récit très documenté, écrit par Monsieur André Laurenceau, maire de juin 1963 à mars 1971 et publié dans la revue municipale de 1971. Ce récit débute par la présentation de la situation de la France en 1870, et se poursuit à l'échelon local : la région orléanaise et St Jean de Braye. Comme nous envisagions une exposition en 2020, une personne du groupe avait réalisé des dessins et aquarelles, comme celle ci-dessous, reproduite à partir d'un dessin figurant dans un ouvrage sur la guerre de 1870. Bonne soirée et à demain. Sources : Bulletin municipal de 1972 Dessin de Liliane PILLON

Continuer la lectureLa guerre de 1870 à Saint Jean de Braye – 2 –

La guerre de 1870 à Saint Jean de Braye – 1 –

Bonsoir à toutes et à tous, A l'occasion du 150ème anniversaire de la guerre de 1870, nous avions fait d'importantes recherches aux Archives Départementales du Loiret et nous pensions partager avec vous le résultat de celles-ci en organisant début décembre 2020, exposition et conférences à la Salle des Fêtes de Saint Jean de Braye. En raison de la pandémie Covid 19, nous nous sommes trouvés dans l'obligation d'annuler ces manifestations; Seule une page dans le magazine REGARDS de février 2021, nous a permis de vous informer des faits les plus marquants. Vous trouverez cette page ci-dessous, ainsi qu'une carte sur laquelle nous avons indiqué l'endroit où se trouvaient les tranchées, une carte postale ancienne de la propriété du Clocheton et du monument aux morts de 1870 (collection G.Creusillet). Bonne soirée à vous, et à demain.

Continuer la lectureLa guerre de 1870 à Saint Jean de Braye – 1 –

La maison « Le boeuf mort » – 2 –

Bonsoir à toutes et à tous, Suite à notre appel à l'aide d'hier soir, concernant l'histoire de la maison "Le boeuf mort" à St Jean de Braye, Maurice nous a donné les informations suivantes : Le clos du bœuf mort Le clos des morts Les morts sont un ensemble qui se situe entre la route de Charbonnière, la rue du carrefour Rigault et de la grande maison. Cette très ancienne maison possédait encore en 1834 un grand jardin ou parc exceptionnel. Une grande allée se dirigeait en direction de la rue de la grande maison pour se terminer par ce qui pourrait être une charmille circulaire. Maurice A réception de ce commentaire, nous avons consulté le cadastre napoléonien qui nous a confirmé les propos de Maurice, que nous remercions chaleureusement. Si vous avez d'autres informations, photos ou cartes postales, n'hésitez pas à nous le faire savoir, nous sommes preneurs ! Merci. Excellente soirée à tous. Cadastre napoléonien : AD45

Continuer la lectureLa maison « Le boeuf mort » – 2 –

La maison « Le boeuf mort » – 1 –

Bonsoir à toutes et à tous, Ce soir, nous avons besoin de vous ! Aux archives départementales du Loiret, nous avons trouvé il y a quelque temps, le plan de la maison appelée "Le Boeuf Mort" à Saint Jean de Braye, ainsi qu'une note de frais de Maître Robert, Notaire, 7 Place Ste Croix à Orléans, établie en 1870 au nom de M. Moullé-Leroy. Nous avons recherché dans le livre de François Marchand, (Saint Jean de Braye, par ses rues et ses lieux-dits), et M. Marchand a indiqué : " le Boeuf Mort" : son nom viendrait de l'enseigne d'une très ancienne auberge sise en bordure de la rue de Charbonnière (à l'époque Route de Pithiviers). Dans sa chanson de 1801, Sébastien Gangneux dit : "Le Boeuf Mort ne fait pas de gestes, nous offre du vin assez bon." Ce sont les seules informations en notre possession ! Auriez-vous une carte postale ancienne, une ou des photo(s), ou des informations à nous transmettre en commentant ? Merci. Excellente soirée à vous, et à demain. Plan : sources AD45

Continuer la lectureLa maison « Le boeuf mort » – 1 –

4ème anniversaire de notre page Facebook

Bonsoir à toutes et à tous, Un peu de soleil, de couleurs et de joie, nous sommes heureux, aujourd'hui 30 Janvier, notre page Facebook fête son 4ème anniversaire ! Elle compte 714 followers à ce jour. Une publication chaque jour (ou presque), sur l'histoire locale de Saint Jean de Braye. Vous consultez régulièrement cette page, vous y êtes abonné et vous l'aimez, alors n'hésitez pas à la faire découvrir à vos parents, amis, voisins et collègues. Si vous le souhaitez, vous pouvez nous écrire un petit message en commentant. Merci, et bonne soirée.

Continuer la lecture4ème anniversaire de notre page Facebook

La maison des Grands champs – 2 –

Bonsoir à toutes et à tous, La maison des Grands champs : Suite et fin Autrefois, une épicerie-buvette était exploitée au numéro 205 rue du Faubourg de Bourgogne, puis par la suite un restaurant, très apprécié des abraysiens "La Grange". Inoccupé pendant plusieurs années, suite à la fermeture de ce restaurant, l'immeuble a ensuite abrité le Cabinet d'Imagerie Médicale de la Pointe Saint Loup, jusqu'à fin mars 2019. L'activité du cabinet est désormais transférée au Pôle Santé d'Oréliance à Saran depuis le 1er avril 2019, au grand regret des habitants du quartier ! Aujourd'hui encore, ce bâtiment attend toujours de nouveaux occupants. En complément de la carte postale ancienne du pittoresque escalier du numéro 203 contenue dans notre publication d'hier soir, nous vous joignons ce soir des photos actuelles de ce même escalier. CPA : Collection de G. Creusillet : La Grange Photos actuelles : JJR Publicité ancienne (Menus à partir de 12 francs). Bonne soirée à vous, et à demain. Prenez soin de vous et des vôtres.

Continuer la lectureLa maison des Grands champs – 2 –

La maison des Grands champs – 1 –

Bonsoir à toutes et à tous, Nous sommes ce soir dans le quartier Saint Loup et nous nous intéressons à la "Maison des Grands Champs", rue du Faubourg de Bourgogne : Située aux numéros 203 et 205 rue du Faubourg de Bourgogne (face au restaurant Courtepaille), la maison des Grands Champs est une très ancienne bâtisse, et dans sa cour intérieure, vous pouvez toujours découvrir son pittoresque escalier (voir CPA). Sur la 2ème carte postale ancienne ci-dessous, la maison des Grands Champs se trouve tout de suite sur la gauche, on y voit une enseigne "Epicerie". Au numéro 203, toujours une maison d'habitation où ont vécu Monsieur Moussu et sa famille de 15 enfants, de 1869 à 1934. Monsieur Moussu était voiturier et fournissait également la famille Bollée en crottin de cheval qu'il ramassait avec sa brouette. En effet, la fonderie utilisait le purin de crottin pour le décapage des cloches. Autrefois, une épicerie-buvette était exploitée au numéro 205, puis par la suite............................... Cartes postales anciennes : Collection de G.Creusillet Bonne soirée à vous, et à demain pour la suite.

Continuer la lectureLa maison des Grands champs – 1 –